CHRONIQUE DE :

Sommaire de la boutique

Magie et fantasy : Accueil du site

Le Grand Livre des porte-bonheur

de Jacques Mandorla

Broché: 460 pages


Editeur :

Trajectoire Editions (3 avril 2003)

Divisé en plusieurs parties distinctes, le Grand livre des porte-bonheur s’adresse à deux catégories de lecteurs : ceux qui souhaitent les utiliser dans un but particulier et désirent en savoir plus avant d’arrêter leur choix sur l’un d’eux et ceux qui veulent simplement connaître la symbolique et l’histoire des porte-bonheur.

L’introduction est consacrée à la présentation générale des porte-bonheur dans l’histoire et à quelques anecdotes et témoignages de sceptiques et d’adeptes. Le chapitre suivant fait le classement des différentes familles de porte-bonheur car ce terme recouvre des objets variés dont la destination dépend de l’objectif visé (amulette, fétiche, palladium, mascotte, pantacle, etc). Une autre section présente l’histoire des porte-bonheur, de la préhistoire en passant par l’Antiquité (celte, grecque, romaine, égyptienne, chaldéenne...), le Moyen-Âge, la Renaissance... ainsi que toutes les civilisations qui les ont utilisés à travers le monde. L’auteur donne de nombreuses informations sur les porte-bonheur les plus courants. Chacun d’eux est replacé dans son contexte historique, les circonstances de sa naissance, les transferts d’un peuple à l’autre, sa symbolique et les pouvoirs qui lui sont attribués.

Les porte-bonheur contemporains sont ensuite analysés, la plupart étant des plus étonnants. Puis, vient un classement thématique dans lequel on peut répertorier 28 porte-bonheur d’animaux, 33 de minéraux, 12 de végétaux, 12 de représentations humaines, 11 objets du quotidien et 6 nombres. La partie consacrée aux minéraux indique principalement les raisons pour lesquelles ils sont employés (protection, chance, santé, etc).

Enfin, plus de 170 porte-bonheur sont classés par ordre alphabétique avec pour chacun d’eux la mention de son origine, ses caractéristiques et les propriétés admises ainsi qu’une photo le plus souvent en couleur afin de montrer une représentation de l’objet.

Un glossaire des principaux mots de vocabulaire et une bibliographie complètent le livre.

Un seul petit regret (mais en est-ce vraiment un ?) à propos de la présence de répétitions d’informations qui sont manifestement le fruit d’un choix d’ordre pratique de l’auteur qui a voulu avant tout offrir un livre facile à utiliser : les lecteurs peuvent effectivement le consulter plus facilement et piocher une information n’importe où sans avoir à relire l’ensemble de l’ouvrage pour avoir l’intégralité des renseignements consacrés à un porte-bonheur en particulier.

En conclusion, un ouvrage passionnant, agréable à lire et qui constitue, à mon sens, une référence en la matière.

© Chronique de Esther Brassac, octobre 2008

Commander ce livre