Magie et Fantasy
Accueil

Accueil

Chamanisme

Il existe des centaines d’ethnies qui ont un chamane partout dans le monde et l’on recense de nombreuses similitudes tant en ce qui concerne les idées que les pratiques chamaniques. On pense, sans certitude cependant, qu’il s’agit de la plus ancienne forme de spiritualité existante et qu’elle remonterait, peut-être, jusqu’à la préhistoire. Le New Age a adopté cette forme de spiritualité mais ce néo chamanisme est très différent dans la mesure où il est éloigné du contexte originel des chamanes véritables. Le chamanisme n’est pas une religion au sens traditionnel du terme puisqu’il n’est constitué d’aucune doctrine et qu’il ne se base sur aucun texte sacré.


Les chamanes sont capables de soigner les victimes d’esprits maléfiques, de tuer ces esprits, d’entrer en transe et de voyager à travers toutes sortes d’autres mondes. Ceux-ci sont souvent parallèles à notre propre monde et en constituent une autre réalité. Les chamanes contrôlent toujours leurs transes contrairement aux possédés qui sont totalement dominés par les esprits. Cependant, cette maîtrise reste fragile et les risques sont grands de basculer dans la folie ou même la mort.


Dans la tradition chamanique, la chasse est souvent essentielle et le fait de tuer un animal pour s’en nourrir possède un sens particulier ; il faut remercier et honorer la victime qui s’est sacrifiée volontairement pour nourrir la communauté.


Pourtant, à l’heure actuelle, certains néo chamanistes sont végétariens, ce qui semble en totale contradiction avec cette optique.


Pour les chamanes, les êtres humains sont interconnectés les uns aux autres avec leur environnement sans qu’il soit possible de les en séparer. L’animisme est également une caractéristique de cette spiritualité pour laquelle les êtres vivants comme les objets sont habités par des esprits capables de désirs et de sentiments. Tout ce qui nous entoure peut donc avoir des répercussions tant positives que négatives. Les esprits ont tous un nom et une identité spécifique et jouent un rôle non négligeable.


De même, les humains ne disparaissent pas lorsqu’ils meurent mais ils deviennent des esprits. Certains peuples considèrent d’ailleurs que chaque personne possède plusieurs âmes.


Le « vol chamanique » permet à l’âme du chamane de voyager à travers d’autres mondes grâce à des transes qu’il contrôle mais qui lui demandent beaucoup d’efforts et un grand courage. Les différents mondes sont interconnectés les uns aux autres.


La maladie est considérée comme étant la résultante du rapt ou de la dévoration de l’âme humaine par un esprit.


Les connaissances acquises par le chamane sont nombreuses et éclectiques. Il doit connaître les processus de la vie et la nature profonde de chaque chose afin de pouvoir agir. Certains chamanes sont spécialisés dans un domaine bien particulier : pratique de la médecine, recherche de nourriture, contact avec les morts ou encore poursuite des esprits dangereux pour la communauté. Dans certaines régions, les substances hallucinogènes sont utilisées pour accroître leurs perceptions et leurs pouvoirs.


Les chamanes sont toujours assistés par des esprits auxiliaires qui les secondent dans leur travail. Ces esprits peuvent être ceux d’ancêtres, d’animaux qui servent alors de guides. Les esprits dispensent des conseils, rendent toutes sortes de services et peuvent même conférer des pouvoirs magiques.


La musique, la danse, les instruments de musique ou encore le pouvoir des mots sont des outils souvent essentiels à bien des chamanes et leur signification va au-delà de leur sens matériel, tout comme les vêtements et les accessoires qu’il utilise : rien n’est anodin et tout concourt à la mise en scène et à l’augmentation des pouvoirs magiques.


Bien souvent, une personne devient chamane parce que des esprits le lui ont demandé, parfois avec beaucoup d’opiniâtreté mais ce nouveau statut est souvent rejeté parce qu’il nécessite des sacrifices et des contraintes aussi bien pour l’appelé que pour sa famille. Dans ce cas, le mal chamanique peut saisir le futur initié jusqu’à ce qu’il accepte son sort.


Commence alors une initiation durant laquelle il apprend à connaître les différents esprits et découvre les pouvoirs dont il pourra user dans ses missions. L’initiation du chamane peut passer par la torture et le démembrement de son corps puis à sa reconstitution. C’est tout au moins le cas chez les peuples de Sibérie.


Cependant, cet apprentissage, s’il peut être très long, n’est pas forcément pénible. Chez certains peuples, l’initiation peut s’effectuer durant une période d’isolation pendant laquelle l’initié reçoit l’enseignement de différents esprits.


Il existe des chamanes des deux sexes mais cela dépend des peuples ainsi que des formes de chamanisme pratiquées dans ces sociétés. Chez les peuples chasseurs, ils sont plutôt de sexe masculin tandis que les peuples agraires ont souvent des chamanes féminines, mais cette règle n’est pas absolue.


C’est surtout au XIXème siècle que les chamanes commencèrent à être considérés comme des névrosés et des charlatans par les occidentaux mais, actuellement, cette vision semble parfois être remise en question.

Le chamanisme


Chamanisme est un mot qui vient de Sibérie, du peuple des Evenk, et qui est plus ou moins synonyme de « sorcier » ou encore « magicien », « homme-médecine », « guérisseur ».