Magie et Fantasy
Accueil

Accueil

Dragon médiéval... manifestement pacifique !

Les dragons


Les dragons nous fascinent depuis l’antiquité. Ils peuvent avoir une connotation bénéfique ou maléfique selon les pays ou les époques mais le fait est qu’ils ne laissent personne indifférent. Cesseront-ils un jour de nous intéresser ? En tout cas, ils jouent un rôle non négligeable dans nombre de romans de fantasy, ce qui laisse à entendre que leur attrait n’est pas prêt de s’éteindre.

Pourtant, en Occident, les dragons ont toujours été considérés comme des êtres profondément mauvais qu’il fallait combattre et tuer par tous les moyens.


Dans les histoires édifiantes du Moyen-Âge, un grand nombre de saints ont été les vainqueurs de dragons plus terribles et plus laids les uns que les autres. Les sauroctones, comme on les appelait, avaient en effet fort à faire pour éradiquer ces races perverses, preuves de l’existence du Malin. Mais que sont vraiment les dragons ?


Les dragons sont présents partout dans le monde et la croyance en leur existence viendrait en réalité de l’existence de grands serpents. En fait, les dragons font partie des légendes depuis les temps les plus reculés puisqu’ils sont mentionnés 5000 ans avant J.C. Il existe des dragons de toutes sortes en fonction des régions du monde.


En Occident, ils symbolisent le combat entre les pulsions conscientes et inconscientes de l’être humain, c’est tout au moins ce qu’affirment les psychologues qui cherchent une utilité à leur création. Ils peuvent également représenter la prudence lorsqu’ils sont accompagnés d’une jeune femme. Ils sont liés à l’été, à la pluie, au rubis dont ils constituent l’oeil.


Pour les peuples celtes et nordiques, les dragons étaient le symbole de la puissance de la mère nature. C’est pour cette raison que les drakkars étaient ornés de têtes de dragons. Ils étaient des guides et des protecteurs qui étendaient leur pouvoir bénéfique sur eux.


Les dragons peuvent aussi être les emblèmes de pays comme par exemple, le dragon rouge du pays de Galles.


Dans l’Antiquité, Artémidore, spécialiste grec des rêves, mentionnait les dragons gardiens de trésors, idée qui fut reprise dans de très nombreuses histoires. En Colchide, un dragon garde et protège la toison d’or que les Argonautes souhaitent s’approprier. Les pommes d’or du jardin des Hespérides sont protégées par un dragon gardien dont le nom est Ladon.


Ils furent utilisés pour la fabrication de médicaments et de potions magiques. A la Renaissance, on fit également le commerce de dragons créés à partir de morceaux d’animaux les plus variés : chauve-souris, lézards, etc...


Les dragons apprécient particulièrement les grottes et les montagnes, lieux de prédilection où ils aiment vivre.


Ce sont des solitaires qui aspirent à la tranquillité, sauf au moment de la reproduction lorsqu’ils recherchent un ou une partenaire pour fonder une famille. En dehors de cette période, ils dorment beaucoup et hibernent durant plusieurs mois chaque année.


Ils sont très friands de lait et adorent déguster quelques vaches, voire des humains lorsqu’ils sont affamés.


Ils sont tout à fait capables de parler.


Pour pouvoir cracher des flammes, ils broient des pierres phosphoriques qui produisent un gaz inflammable au contact de l’acide gastrique. Ce gaz est ensuite expulsé et s’enflamme au contact de l’oxygène de l’air. Certains dragons crachent de l’eau plutôt que du feu.


Il existe une telle quantité de dragons différents qu’il est difficile d’en faire une description précise. Voici quelques « pistes » qui permettent d’en connaître les caractéristiques les plus communes.


Les dragons ont souvent une haleine pestilentielle et empoisonnée comme celle de la vouivre qui est particulièrement redoutable dans ce domaine. Leurs écailles sont très dures et aérodynamiques. Ils ont deux estomacs dont l’un permet de produire des flammes.


Leurs os sont creux, légers et solides, ce qui leur permet de voler malgré leur poids conséquent.


Leur ventre est la partie la plus fragile de leur anatomie et c’est là leur point faible.


Le dragon occidental est pourvu de quatre pattes griffues, d’une longue queue terminée par un dard, un corps recouvert d’écailles acérées et de deux ailes plus ou moins grandes selon les espèces. Sa gestation est courte puisqu’elle ne dure qu’un mois et les oeufs de la taille des oeufs d’autruche sont au nombre d’une douzaine maximum. Leur incubation peut durer un an et ils doivent être maintenus à une température de 50 °C.


Les espèces d’autres régions du monde peuvent être très différentes comme le dragon hippopotame par exemple, le dragon crocodile, le dragon lion... Ou encore les dragons grecs, serpents à cornes, dotés d’ailes et de pattes griffues.