Magie et Fantasy
Accueil

Accueil

Si elles étaient appréciées des humains dans les temps les plus anciens, elles finirent cependant par être diabolisées par les chrétiens qui en firent un symbole du Mal. Les fées, nobles dames de l’Autre Monde, possèdent des qualités qui sont portées jusqu’à leur perfection : beauté, intelligence, grâce, dons les plus variés..., ainsi que des pouvoirs surnaturels. Leur vie est beaucoup plus longue que celle des humains mais elles n’auraient pas d’âme immortelle contrairement à ces derniers. Il existe toutes sortes de fées. Elles peuvent être différentes par l’aspect physique : de taille minuscule ou géante, d’apparence humaine ou possédant des caractéristiques étranges...


Leurs pouvoirs magiques varient également d’une fée à l’autre. Leurs habitudes, leurs petites manies, la région ou le pays dans lequel elles vivent en font des êtres pleins de charme qui ont toujours attisé la curiosité des peuples qu’elles côtoient. Leurs lieux d’habitation varient grandement. Parfois, elles vivent dans un monde  parallèle  à  celui des humains où tout est rêve et mystère et où le temps ne s’écoule pas à la même vitesse que sur Terre. Nombre de contes narrent l’histoire d’hommes emmenés par des fées dans leur monde qui découvrent que des centaines d’années se sont écoulées lorsqu’ils retournent enfin chez eux.  


Mais elles peuvent aussi résider non loin des Hommes, dans des endroits cachés ou, au contraire, à la vue de tous. Cependant, les fées sont secrètes et n’aiment généralement pas être dérangées dans leur retraite.


Leurs habitations vont de la sombre caverne au merveilleux château. Il est aussi certains lieux spécifiques qu’elles affectionnent particulièrement comme les sources, les fontaines, les rivières, les menhirs et dolmens et l’on ne compte plus les noms de lieux qui témoignent de leur passage.


Quant à leur comportement, il ne manque pas non plus d’originalité. Autant certaines fées sont joyeuses, chantant et dansant tout le jour, autant d’autres sont solitaires et timides ou acariâtres. Certaines s’activent avec application à des tâches ménagères, des travaux de couture ou de broderie, voire à la construction de bâtiments les plus divers.


Si les fées sont  le plus souvent généreuses et bienveillantes envers les humains, elles sont parfois facétieuses. Mais gare à ceux qui les mécontentent ou les offensent car, alors, elles peuvent se montrer fort méchantes et sans aucune pitié.


De nombreuses histoires racontent l’histoire de fées devenues les épouses d’hommes dont elles sont tombées amoureuses. Ces relations sont le plus souvent assorties d’obligations et de tabous que l’heureux élu ne doit transgresser sous aucune prétexte. Malheureusement, ces contes se terminent tristement car la curiosité mal placée de ces derniers sont à l’origine de la disparition de la bien-aimée féerique, comme dans le cas de Mélusine.

Les fées - Introduction


Elles sont mentionnées dans les ouvrages du Moyen-Âge et apparaissent dans nombre d’histoires de chevalerie et de contes féeriques, mystiques ou d’aventure. Il ne faut cependant pas croire qu’elles n’existaient pas avant l’époque médiévale car, en réalité, leur présence est avérée durant l’Antiquité mais elles étaient alors connues en qualité de déesses mineures.

Le livre de Mélusine Illustration de Jean d’Arras 1478

Le livre de Mélusine
Illustration de Jean d’Arras 1478