CHRONIQUE DE :

Sommaire de la boutique

Magie et fantasy : Accueil du site

L'Egypte ésotérique : Le savoir occulte des Egyptiens et son influence en Occident

de Erik Hornung (Auteur), Nathalie Baum (Traduction)

Broché: 274 pages


Editeur :

Editions Alphée

(20 septembre 2007)


Collection :

SCIENCE HUMAINES

L’ésotérisme égyptien et son impact sur les autres civilisations et les groupes spirituels de toutes les époques, voilà le sujet ô combien passionnant de cet ouvrage.

L’auteur introduit son sujet avec le dieu Thot, son rôle essentiel dans l’hermétisme égyptien, la manière dont il était perçu et sa place dans le panthéon. Etant créateur des hiérogryphes, ceux-ci sont étudiés sous un angle ésotérique. Puis une comparaison est faite entre les différentes initiations en Egypte et en Grèce.

Le témoignage des auteurs classiques et les informations qu’ils ont dispensées concernant leurs observations sont ensuite étudiés avec un point sur l’impact qu’ils eurent sur la sagesse légendaire des égyptiens. Une étude de l’astrologie et de ses liens avec les dieux ainsi que l’influence des astres dans toutes les composantes de leur vie spirituelle est ensuite proposée. L’alchimie est présentée avec les descriptions des sources de documentation diverses se rapportant à ces concepts.

Le chapitre suivant s’intéresse à la création et au développement du mouvement spirituel gnostique en Egypte avec les éléments qui démontrent son appartenance en grande partie à la cosmologie égyptienne mais aussi ceux qui témoignent des différences qui séparent la Gnose des anciens égyptiens et de leurs croyances. Plusieurs documents anciens sont également présentés à l’appui de des pratiques hermétiques de ces derniers.

Puis l’auteur se consacre aux magiciens avec des anecdotes, des témoignages et textes divers jusqu’à la mention de romans contemporains qui véhiculent la légende des malédictions pharaoniques. La diffusion des cultes d’Isis et Osiris, leur introduction dans les panthéons étrangers, le succès de la culture spirituelle égyptienne de plusieurs pays dans l’Antiquité font l’objet du chapitre suivant.

Sont ensuite analysées les traditions médiévales toujours en relation avec la sagesse égyptienne, ce qu’elles lui doivent, les rapprochements et récupérations faites par les chrétiens et par d’autres groupes religieux tels que les Cathares, Bogomiles, Juifs, Musulmans... Le regain de l’intérêt porté aux symboles et à la culture égyptienne dès le 13ème siècle, tout comme l’usage qui est fait de ces connaissances et les auteurs qui s’y sont intéressés sont clairement présentés.

L’auteur relate les raisons qui poussent les voyageurs vers l’Egypte dès le 15ème siècle. Il prend également note des références des scientifiques concernant Hermès Trismégiste, les détracteurs et adeptes de l’égyptologie et les différentes recherches qui ont été effectuées avec les théories scientifiques qui en découlèrent. Il s’intéresse ensuite aux Rose-Croix avec l’histoire de la fondation mythique et réelle de l’ordre et aux Francs-Maçons (création de l’ordre, nombreux détails concernant les degrés d’initiation, les loges, les personnalités célèbres...) avec l’influence qu’eut l’ésotérisme égyptien sur leurs courants de pensée.

Le chapitre suivant est consacré à Goethe, sa passion pour l’Egypte en tant qu’adepte de l’alchimie et de l’hermétisme puis son aversion pour elle. Plusieurs autres auteurs et artistes du 19ème siècle qui s’y intéressèrent sont également mentionnés avec le détail de leurs écrits. La récupération et les modifications du culte d’Isis par la Révolution Française, l’engouement des collectionneurs et l’optique négative et sombre qui se fit jour clôturent ce sujet.

L’histoire de la fondation de la société théosophique et l’anthroposophie est aussi bien détaillée.

Enfin, pour terminer, l’auteur conclut en évoquant les dérives, théories et croyances diffusées au cours des époques ultérieures concernant la culture égyptienne, notamment à propos des momies et pyramides, tant par les groupements ésotériques que par les scientifiques, les écrivains et les artistes.

L’ouvrage propose une chronologie de l’Egypte antique, un glossaire de 26 entrées, une large bibliographie pour approfondir les sujets abordés dans chaque chapitre et 8 pages de photos et de gravures anciennes.

Une recherche intéressante, donc, qui permet de découvrir tout ce que les civilisations doivent à l’Egypte ancienne tout en faisant le point sur les superstitions et croyances qui furent rajoutées au cours du temps. Avec L’Egypte ésotérique, nous pouvons enfin rendre à César ce qui lui appartient.

© Chronique de Esther Brassac, janvier 2009

Commander ce livre