Le monde magique de la fantaisie

Le monde magique est un univers caractérisé par la magie, mais également par les créatures fabuleuses comme vous pouvez le voir si souvent dans les dessins animés. Chacune d’entre elles est dotée d’un pouvoir spécifique qui accroche le téléspectateur ou le lecteur. On les retrouve généralement dans le rôle de messager ou encore du gardien. Les plus connus sont les elfes, les fées, le phénix, les nains et les lutins. Découvrez l’origine et tout le folklore autour de ces créatures fantastiques.

Elfes

Les elfes sont des êtres qui ressemblent beaucoup aux hommes à la différence qu’ils possèdent des oreilles très pointues. Ils sont blonds avec une silhouette très fine et une chevelure lisse. Tous ces éléments leur confèrent une grande beauté. Les elfes trouvent leurs origines dans la mythologie nordique européenne. Celle-ci met en avant plusieurs divinités et des créatures fabuleuses comme des héros. Ils sont également retrouvés dans la mythologie celtique à travers les textes irlandais et écossais. Les elfes étaient considérés comme des divinités mineures de la nature et de fertilité.

Le souvenir des elfes dure toujours dans les folklores scandinave et germanique. Le folklore scandinave est un mélange des mythes nordiques et chrétiens. Les elfes sont appelés elver en danois et alv en norvégien. Dans les régions germaniques, ils sont réputés pour être des créatures malfaisantes et malicieuses. Les elfes seraient à l’origine des troubles du sommeil et des maladies associées au bétail. Cette croyance fait allusion aux succubes incubes généralement reliés à l’apnée du sommeil. Il se manifeste par des difficultés respiratoires. L’elfe est identifié comme un être qui s’installe sur le torse de l’individu lorsqu’il est endormi.

Nains et lutins

Les nains sont des créatures ressemblant à l’homme et caractérisé par leur petite taille. Ils sont souvent confondus avec les gobelins, les gnomes ainsi que des lutins. Ce sont aussi des êtres imaginaires souterrains et provenant de la mythologie nordique européenne ainsi que des croyances germaniques médiévales. Les textes médiévaux les décrivent comme spécialistes dans la confection des armes pour les dieux habitant dans les montagnes. Ils sont connus pour leur côté maléfique.

Les nains sont des créatures tirées de l’imagination de l’homme. Ils sont attestés depuis la plus haute antiquité par la Chine, l’inde, le Japon, en Afrique et même en Amérique précolombienne. Selon les chercheurs, les nains appartiennent à une descendance de géant atteint d’une dégénérescence, cette théorie explique leur petite taille.

La croyance des nains fait partie du folklore populaire germanique suite à la christianisation. Ils sont associés à la forge, l’exploitation minière et à l’artisanat. Ils sont considérés comme des êtres surnaturels inférieurs et laids. Dans le folklore, ils sont décrits comme des vieillards à longue barbe. Les femelles sont très rarement citées.

Les lutins sont des êtres nocturnes et de petite taille provenant des folklores et des croyances de certaines régions françaises. Ils sont connus pour leur grande capacité de métamorphose et leur caractère espiègle. Mis à part tout cela, les lutins sont également des créatures invisibles. Ils ont des origines étroitement liées à l’espace entre la civilisation humaine et le monde surnaturel. Leur existence a longtemps été influencée par le christianisme et les croyances liées aux revenants. Les lutins se métamorphosent et disparaissent puis réapparaissent à l’improviste.

Leur existence est souvent nourrie par les folklores scandinave et irlandais. Dans le folklore scandinave, les lutins sont des créatures qui s’occupent du foyer plus particulièrement des travaux d’écuries. Ils sont capables du bien comme du mal. Ce sont des êtres qui peuvent également s’occuper des enfants et protègent contre la mauvaise fortune. Dans le folklore irlandais, les lutins sont de petits hommes barbus revêtant un gilet, un chapeau haut de forme et des chaussures à boucles. Ce sont des cordonniers représentés de façon fantaisiste au caractère malicieux. Ils ont aussi la réputation d’accorder des vœux aux personnes qui réussissent à les attraper.

Fées

Les fées sont des êtres généralement de forme humaine et féminine. Elles sont d’une grande beauté et possèdent de nombreux pouvoirs magiques. En effet, elles possèdent le don de voler, de modifier le futur, d’accorder des dons aux nouveau-nés et de lancer des sorts. Ce sont des créatures réputées pour leur haute bienveillance. Elles sont également connues pour leur grande capacité à se déguiser et à changer l’apparence de ceux qui les entourent.

Les fées tirent leur origine de l’imagination de l’homme à partir du Moyen Âge au moment où de nombreuses légendes et contes ont été créés. Ainsi, elles apparurent avec l’émergence de la littérature française. Elles sont décrites comme des créatures qui vivent dans les bois, les montagnes secrètes ou encore dans les contrées verdoyantes. D’un autre côté, les fées sont vues comme des divinités tirant leur origine des croyances gréco-romaines, païennes ou celtiques. L’introduction du monothéisme et du christianisme en Europe viendra par la suite modifier le courant de pensée. Les fées sont alors considérées comme des divinités diaboliques par certains précurseurs.

L’existence des fées est tirée des folklores français. L’idée d’un peuple souterrain caché est émise et nourrie pendant plusieurs années. Elles étaient considérées comme un peuple chassé par les hommes et condamné à vivre en cachette pour sa survie.

Phénix

Encore désigné par l’expression phœnix, le phénix est un oiseau réputé pour sa capacité à renaître de ses cendres après s’être consumé dans les flammes. À cet effet, il représente les cycles de la mort et de la résurrection. Il est souvent représenté comme un oiseau au plumage rouge et or, multicolore ou éclatant. Le phénix est aussi surnommé l’Oiseau de feu.

Le phénix est un oiseau originaire d’Arabie. Il est aussi très rattaché au culte du soleil célébré dans l’Égypte ancienne. Son existence est également retrouvée dans certaines religions au Moyen Âge. Ainsi, il fut représenté comme l’un des emblèmes du Christ. Dans la tradition juive, il est perçu comme le seul oiseau n’ayant pas pris part au fruit défendu. Les Japonais le considèrent comme l’esprit élémentaire du feu.

Le folklore ayant le plus alimenté l’existence du phénix est celui égyptien. En effet, cet oiseau a la capacité de vivre très longtemps. Sa durée de vie était estimée à 500 ans et il ne se reproduit pas. Ainsi, lorsque l’animal sent sa fin proche, il se construit un nid de branches aromatiques et d’encens. Au moment venu, le phénix s’enflammait et est réduit en cendres. De celles-ci, un nouveau phénix renaît. Selon certains folklores, ce dernier emporte les restes de son prédécesseur dans le nord de l’Égypte.